Savoir-Faire & Beau Dormir depuis 1929

Epéda

La literie Epéda est reconnue pour ses qualités uniques depuis 90 ans.

  • Peut-être parce qu’elle met un point d’honneur à fabriquer en France, une exigence qui perpétue la haute tradition de literie dont elle est issue et préserve son excellence.
  • Ou parce qu’elle sait marier artisanat et technologies avancées, et sélectionner les matières qui rendent les nuits inoubliables.
  • Peut-être enfin parce qu’avec un piquage, un capitonnage et un gansage toujours réalisés à la main, son sens de la finition est sans égal.
  • Une chose est sûre, le Beau Dormir a encore de belles nuits devant lui.

Les technologies Epéda

Epéda

Issue de technologies de dernière génération, chaque innovation nous permet de faire reculer les limites du confort.

Pour vous offrir un confort ultra-durable, Epéda associe une technologie hybride (suspensions ressorts/amortisseurs zonés) à ses matelas multi-actif.

Pour garantir au dormeur un soutien ultra-précis et une aération optimale du matelas, multi-air une suspension de ressorts ensachés de haute qualité.

Découvrez nos matelas
Epéda

Multi-actif

Le confort à l’épreuve du temps

Entre votre matelas et vous, une histoire qui dure plus longtemps.

L’intégration d’une technologie hybride (suspensions ressorts/amortisseurs zonés) préserve toutes ses qualités et vous garantit le meilleur des soutiens, pour aujourd’hui et pour demain.

Epéda

Multi-air

Affinité parfaite et aération optimale

La nuit idéale ?
Un corps serein sur un matelas sain.

Grâce à un ensemble de ressorts ensachés « respirants » de haute qualité, multi-air vous garantit l’accord parfait : un soutien point par point et un renouvellement régulier de l’air (10 fois/nuit).

Les Beaux-Faiseurs

L’art du beau dormir par ceux qu’il le font

Epéda rend hommage à la tradition qui l’a vue naître et à ses Beaux-Faiseurs, autant de métiers et de talents à l’oeuvre derrière le Beau Dormir.

Il en est ainsi depuis le début, chaque modèle Epéda est le fruit d’une succession immuable de gestes et d’une combinaison idéale de savoir-faire. Du choix des matières à l’assemblage, du capitonnage à l’emballage, chaque étape de sa réalisation mobilise hommes et machines, artisanat et technologies. Ainsi, piqueurs, ganseurs, opérateurs de machines, tapissiers, etc. entrent tour à tour dans la danse et perpétuent la tradition de l’exigence qui fait depuis toujours la belle réputation d’Epéda.

Epéda

Dan et james B.

Deux fils en aiguille
Leur mère y a fait sa carrière de couturière, eux travaillent à l’usine depuis 4 ans. Dan est Opérateur Piquage Plateau. Avant le piquage, il charge les matières qui sont entraînées et superposées. Après, il contrôle le plateau et le stocke. Il confie les modèles haut de gamme à la machine à commande numérique dédiée aux dessins placés. Les autres sont bichonnés par la Multi-aiguilles. Son sourire en dit long quand il parle de son métier. Dan aime transmettre les bons gestes et les ficelles. Lui, c’est Isabelle qui l’a formé. Il pense qu’il faut être précis, rigoureux, méthodique. Et...

Leur mère y a fait sa carrière de couturière, eux travaillent à l’usine depuis 4 ans. Dan est Opérateur Piquage Plateau. Avant le piquage, il charge les matières qui sont entraînées et superposées. Après, il contrôle le plateau et le stocke. Il confie les modèles haut de gamme à la machine à commande numérique dédiée aux dessins placés. Les autres sont bichonnés par la Multi-aiguilles. Son sourire en dit long quand il parle de son métier. Dan aime transmettre les bons gestes et les ficelles. Lui, c’est Isabelle qui l’a formé. Il pense qu’il faut être précis, rigoureux, méthodique. Et aussi porter des bouchons d’oreille, parce que les machines, ça ne se tait jamais.A l’autre bout de la ligne, James, son cadet, est ganseur. Il lui a fallu 6 mois pour apprendre le métier. Un an pour avoir le « flux ». On ne plaisante pas avec la finition. Ils sont deux à ganser : James prend le 1er tour, la face hiver, la plus technique. Il faut maintenir des matières pas toujours d’accord et les coudre ensemble, ça demande adresse, maîtrise et précision. Quand il a fini, il passe à son voisin. Quand la face été est cousue, le matelas est terminé. Aujourd’hui James ganse en une minute chrono et plus de 100 matelas passent chaque jour entre ses mains. C’est ça, avoir le flux.

Lire la suite
Epéda

Jennifer D.

En première ligne
Jennifer est Chef d’Équipe Ligne finition matelas. Comme elle est passée par tous les postes, elle peut remplacer chacun au pied levé. Un sérieux atout : la ligne ne doit pas s’arrêter. Jennifer non plus n’arrête pas, elle court d’un atelier à l’autre, gère les anomalies, les logiciels, les machines, et, parfois, les personnalités. L’équipe de Jennifer compte 20 personnes. Chaque jour, ce sont 700 à 800 matelas qui passent d’un poste à l’autre : Préparation du coeur Coffrage et montage Assemblage des plateaux Collage des bandes

Jennifer est Chef d’Équipe Ligne finition matelas. Comme elle est passée par tous les postes, elle peut remplacer chacun au pied levé. Un sérieux atout : la ligne ne doit pas s’arrêter. Jennifer non plus n’arrête pas, elle court d’un atelier à l’autre, gère les anomalies, les logiciels, les machines, et, parfois, les personnalités. L’équipe de Jennifer compte 20 personnes.

Chaque jour, ce sont 700 à 800 matelas qui passent d’un poste à l’autre :

  • Préparation du coeur
  • Coffrage et montage
  • Assemblage des plateaux
  • Collage des bandes
Lire la suite