logo

Un brin de sommeil

Il reste dans l’entrée. Il se sent un peu gêné d’arriver comme ça, tout seul et les mains vides. Ne le regardez pas avec cet air réprobateur : lui aussi aurait préféré venir accompagné, mais il n’y est pour rien, le 1er Mai, s’il tombe un dimanche. Pourtant, Epéda vous l’avait annoncé*, pour que vous vous fassiez à l’idée, pour que vous l’accueilliez avec la même joie, même s’il est vrai que cette année, on a un tout petit peu moins envie de l’aimer… Point de patron que l’on quitte le sourire jusqu’aux orteils déjà en éventails, ni de collègues Beaux-Dormeurs que l’on salue d’un clin d’œil entendu… Non, ce week-end tant attendu sera comme les autres. Enfin, en apparence seulement. Car ce temps de repos que vous vous accorderez dimanche matin, ce ne sera pas une banale « grasse matinée », un basique « petit somme », non, Epéda vous le promet, ce moment où vos yeux s’ouvriront pour mieux se refermer, ce sera un brin de sommeil supplémentaire, avec tout ce qu’il détient de magique, de lumineux, de prometteur. Alors, quelle que soit sa taille, quelle que soit son heure, Beaux-Dormeurs, chérissez-le, car si ténu soit-il, ce brin de sommeil porte bonheur.